Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lun. 17 avril - dim. 23 avril | Page d’accueil

05 mai 2017

Le triomphe du Parti des Médias

Notre démocratie a été prise en otage par le Parti des Médias (le PDEM). C’est lui, le PDEM, qui aujourd’hui triomphe.

Les citoyens pensent disposer d’un libre arbitre quand ils sont déjà, pour beaucoup, enchaînés et soumis.

Un jour, j’en ai l’intime conviction, cette vérité éclatera, mais il sera alors probablement trop tard pour la France en voie de décomposition – ou de partition, pour reprendre la terminologie de François Hollande, qui confirme ainsi dans ses confidences aux journalistes Davet et Lhomme la justesse de mes écrits, et le bien-fondé des signaux d’alerte que j’ai lancés toutes ces dernières années en direction d’une société qui épouse de plus en plus, et sans le savoir, les traits d’un « troupeau d’animaux timides et industrieux dont le gouvernement est le berger », exactement comme l’avait prédit Alexis de Tocqueville.

Et c’est ainsi que

« les moutons vont à l’abattoir. Ils ne se disent rien, eux, et ils n’espèrent rien. Mais au moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera, et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l’électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit. »

Octave Mirbeau

10:59 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags: politique |