Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Goya : le sommeil de la raison enfante les monstres | Page d’accueil | Le blog de Maxime Tandonnet

24 janvier 2011

La vision communautariste de l’intégration

C’est vraiment plus fort que lui, le Président de la République semble ne considérer l’intégration qu’au travers de l’appartenance à des minorités ethniques ou religieuses. Il ne semble manifestement voir les autres qu’au travers de leurs origines ethno-raciales ou de leur sensibilité religieuse, et non en leur simple qualité de citoyens. Mais là, franchement, il fait vraiment très fort ; même les socialistes n’auraient probablement jamais osé : le Président de la France, République indivisible, laïque, démocratique et sociale, a pris comme conseiller à l’intégration à la Présidence de la République le cofondateur et vice-président du Conseil supérieur représentatif des musulmans de France. Qu’est-ce que l’intégration pour le Président de la République ? Et qui, précisément, cherche-t-il à intégrer à qui ?

De toute évidence, Nicolas Sarkozy se prépare à la bataille des élections présidentielles, et espère ainsi se rallier des voix qui de toute façon ne lui iront pas. S’il lisait quelques enquêtes sociologiques, il le saurait. Mais à force de courtiser certaines communautés, notre classe politique a simplement oublié qu’il existait encore une communauté nationale française ; qu’elle était, pour l’instant, encore majoritaire, et qu’elle saurait peut-être un jour s’en souvenir.

22:57 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags: intégration, identité, sarkozy, dahmane |