Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au-delà des mots | Page d’accueil | Décryptage d’un article du Figaro

14 octobre 2011

RMC : les « Grandes Gueules »

Ce matin, j’ai participé à l’émission « Les Grandes Gueules » animée par Alain Marschall et Olivier Truchot. Parmi les sujets qui ont été abordés : la primaire à gauche, et la tentative de suicide d’une enseignante à Béziers.

Vous pouvez réécouter ci-dessous cette émission.

Partie 1 (durée: 44 mn)

Partie 2 (durée: 46 mn)

Partie 3 (durée: 41 mn)

Voici un petit extrait publié sur le site de RMC.

 

Sur la primaire, j’ai tenu à rappeler ce qui suit :

Constitution

* ARTICLE 3

La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. 

Le suffrage peut être direct ou indirect dans les conditions prévues par la Constitution. Il est toujours universel, égal et secret.

Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques.

* ARTICLE 4

Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage.

 

N’y a-t-il pas violation de la Constitution et du code électoral, puisque des étrangers auraient participé au choix d’un candidat qui pourrait demain devenir Président de la République ? La citoyenneté-résidence qui est défendue pour des élections à caractère local est ici étendue, au mépris des textes et à l’insu des citoyens français, au niveau national. J’ai eu beaucoup de mal à le faire comprendre à l’antenne. Pourtant, cela paraît évident. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Au sujet du vote des étrangers, voir les réactions et commentaires de Laurianne Deniaud, présidente du Mouvement des jeunes socialistes : http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2...

et François Pupponi : http://www.dailymotion.com/video/xl28m8_francois-pupponi-...

_____________

16h30, l’enseignante de Béziers est décédée. Je suis bouleversée par ce qui arrive à la France. En seulement 20 ans, j’ai vu cette descente aux enfers. Je ne reconnais plus la France que j’avais retrouvée à mon retour. Des professeurs qui travaillent la peur au ventre. Des parents de plus en plus impliqués dans les violences scolaires[1]. Des femmes qui ont peur de prendre les transports en commun. Les agressions qui se multiplient sur le territoire national et les délinquants qui affichent au grand jour leur impunité. Des policiers et des pompiers attaqués. La préférence extra-nationale érigée au rang de politique publique par des bobos bien-pensants qui sont les véritables dictateurs des temps modernes. Citoyens, c’est la France qu’on assassine à petit feu sous nos yeux !

« Celui qui voit un problème et ne fait rien fait partie du problème » (Mahatma Gandhi). Ceux qui ont empêché et continuent d’empêcher la prise en compte du réel pour tenter de sauver notre pays devront rendre des comptes. Si ce n’est pas devant la justice des hommes, ce sera devant le tribunal de l’Histoire. C’est une certitude !

____________________________

[1] Observatoire International de la Violence à l'École. Éric Debardieux, Georges Fotinos, « Violence et climat scolaire dans les établissements du second degré en France. Enquête quantitative de victimation auprès des personnels de direction des lycées et collèges », avril 2011.

16:05 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags: rmc |