Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

S’élever au-dessus des intérêts partisans | Page d’accueil | Décomposition française : comment en est-on arrivé là ?

20 décembre 2014

Liberté, j’écris ton nom

 

Un jour viendra, tôt ou tard, j’en ai la ferme espérance, où la France verra de nouveau s’épanouir, sur son vieux sol béni déjà de tant de moissons, la liberté de pensée et de jugement.

Marc Bloch, l’Étrange défaite, septembre 1940

 

 

Il n’est point de bonheur sans liberté ni de liberté sans courage.

Périclès ( IVe s avant J.-C. )

 

21:07 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Tags: liberté |