Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lun. 24 mai - dim. 30 mai | Page d’accueil | lun. 14 juin - dim. 20 juin

31 mai 2021

Comme si l'épisode des Gilets jaunes n'avait pas suffi comme avertissement

À partir de demain 1er juin 2021, les véhicules qui ont des vignettes Crit’Air 4 seront interdits à la circulation, du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures. Dès l'an prochain, soit en juillet 2022, ce sera au tour des véhicules Crit'Air 3 de subir le même sort. Puis le 1er janvier 2024, les Crit’Air 2, c’est-à-dire la quasi-totalité des véhicules diesel seront à leur tour interdits. À la casse ! Y compris si vous avez veillé à bien entretenir votre véhicule. Beaucoup de citoyens seront frappés par ces nouvelles mesures de restriction de liberté, car de nombreuses villes sont passées en Zones à Faibles Émissions. 

Sur le site gouvernemental, ils osent inscrire que c'est “pour mieux respirer en ville”. Aucune zone du territoire n'est désormais épargnée par l'insécurité galopante, mais ce qui les préoccupe, c'est que l'on puisse mieux respirer, quitte à marcher à pied pour ceux qui n'auront plus de véhicule pour se déplacer ! 

La transition aurait pu se faire de manière douce avec l'arrivée des voitures électriques. Mais non, il faut encore “emmerder” les Français, comme si tout le monde avait les moyens de changer de voiture. 

Tout se passe comme si l'épisode des Gilets jaunes ne leur avait pas suffi comme avertissement ou signe avant-coureur d'une colère qui gronde, gronde, gronde.

Que l'on ne s'y méprenne pas, le fondement de ces délires écologiques n'est pas une quelconque attention à l'état de nos poumons, mais qu'il faille sauver la planète. Ces gens n'ont même pas été fichus de sauver leur propre pays de sa “Décomposition” et ils seraient capables de sauver la planète ? Fichtre ! Rappelons ici qu'en matière de pollution mondiale, la France se situe dans l'épaisseur du trait. Autant dire des clopinettes.

Encore une preuve que les Français sont gouvernés par des gens qui semblent insensibles à leur situation, pour la simple raison qu'ils ne partagent pas leurs soucis ni préoccupations. Ce que j'avais développé dans Décomposition française.

Ce pays risque fort de finir dans une révolution car beaucoup des élites sont débranchées, trop privilégiées pour ressentir ce que les gens du peuple peuvent ressentir, exactement comme sous l'Ancien Régime.

20:32 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags: gilets jaunes, crit'air |