Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 janvier 2010

Entretien Riposte Laïque

Vous pouvez lire ici le contenu de l’entretien que j’ai accordé à Riposte Laïque en ce début d’année. Voici les questions qui m’avaient été posées :

  1. Vous avez écrit, en 2007, « Le puzzle de l’intégration ». Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs qui vous êtes, et ce qui vous a conduit à écrire ce livre ?
  2. Vous dénoncez sans concession les discours de la repentance et de l’excuse. Vous parlez de « haine de la France », de plus en plus développée chez certains enfants issus de l’immigration. Comment expliquez-vous le côté tabou d’une question aussi grave ?
  3. Comment la républicaine que vous êtes réagit-elle au débat sur l’identité nationale, et aux derniers propos du président de la République, sur cette question ?
  4. Vous constatez souvent, dans vos propos, la coupure entre le peuple et ses élites. Le traitement médiatique de la votation suisse ne confirme-t-il pas, à vos yeux, un fossé qui se creuse dangereusement ?
  5. Pensez-vous que ce que le président de la République appelle « l’islam de France », puisse contribuer efficacement à l’intégration que vous appelez de vos vœux ?
  6. La mission parlementaire sur le voile intégral a permis, pendant plusieurs mois, d’auditionner des pans entiers de la société française. Pensez-vous qu’une loi soit absolument nécessaire ?
  7. Vous avez accusé la Halde de monter les Français les uns contre les autres. Récusez-vous l’ensemble de l’action de l’association présidée par Louis Schweitzer ?
00:20 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags: identité |

23 décembre 2009

Préservons notre cohésion nationale !

Jean-François Copé, Président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale, m’a proposé de publier un article sur le site de son club de réflexion Génération France :

Ce n’est pas tant le contenu de notre identité nationale qui préoccupe les Français ; ils savent en effet très bien ce qu’« être Français » signifie, et ce que « nation française » signifie. Ce qui les angoisse au plus haut point, c’est le devenir de cette identité quand leur socle de valeurs fondamentales se trouve de plus en plus contesté. Un peuple peut-il continuer d’exister si ses fondations sont démantelées ? L’identité nationale est un sujet majeur pour notre pays.

Puisque Goethe nous enseigne que tout ce qui est sage a déjà été pensé et que l’important est d’y penser à nouveau, faisons appel à Ernest Renan pour éclairer notre réflexion sur cette question qui concerne la nation française. Ernest Renan a identifié un certain nombre de conditions essentielles pour continuer d’exister en tant que nation : la fusion des populations ; le nécessaire oubli des pages sombres de l’histoire ; la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; le désir de vivre ensemble ; la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis ; le partage d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements ; le culte des ancêtres, de tous le plus légitime […]

Vous retrouverez ici l’intégralité de l’article.

00:01 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Commentaires (69) | Tags: copé, génération france |

04 décembre 2009

« Du grain à moudre » sur France Culture

Vous pouvez écouter ci-dessous l’émission Du grain à moudre de France Culture à laquelle je viens de participer, sur le thème « Le débat sur l’identité nationale est-il légitime ? ».

Partie 1 (durée: 13 mn)

Partie 2 (durée: 13 mn)

Partie 3 (durée: 14 mn)

Ce qui me semble un peu injuste dans certains débats, c’est que lorsque je me retrouve seule face à plusieurs personnes qui s’opposent à ma vision, cela n’est pas toujours pris en compte pour équilibrer le temps de parole en conséquence. Ce qui serait plus juste, c’est que chaque vision dispose en effet d’un temps de parole équivalent. Cet état de fait m’oblige souvent à accélérer mon débit ou à laisser de côté beaucoup d’arguments extrêmement importants.

Écoutez bien, à la 4ème minute de la partie 3, Patrick Braouezec évoquer des Algériens qui défilent en arborant les drapeaux de l’Algérie après le match Algérie-Égypte. Il dit bien spontanément « des Algériens ». Dans son regard, ils ne sont pas Français, car si tel avait été le cas, il aurait dit « des Français ».

Dans le livre Français comme les autres ? que j’ai évoqué au cours de l'émission, se trouve un long passage dans lequel les auteurs montrent, chiffres à l'appui, que les Français issus des dernières vagues d'immigration votent majoritairement à gauche, et ce indépendamment de leur statut social, contrairement aux autres citoyens. La gauche ne peut ignorer le résultat de ces études sur le vote des immigrés et de leur descendance…

20:14 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Commentaires (42) | Tags: identité, nation, république, france culture |

20 novembre 2009

Lu dans Marianne

La revue Marianne consacre un article à l'analyse des phénomènes que les récents matchs de football ont mis en lumière.

Extraits :

« Mais ne serait-ce pas plutôt la morcélisation très avancée du vieux pays qui explique l’impuissance grandissante de son peuple à se reconnaître dans un projet commun ?
[…]
La Française d’origine algérienne Malika Sorel, membre du Haut conseil pour l’intégration et auteur du “Puzzle de l’intégration”, refuse cette opération de passe-passe supposée rassurante. “
Le déni continuel du réel n’aide personne, dit-elle. Et certainement pas les premiers intéressés. Si l’intégration réussie concerne plus de monde qu’on ne le croit, une partie de la communauté immigrée rejette aujourd’hui la France et la République et on aurait tort de leur trouver des bonnes raisons.”  Pour l’instant elle n’est guère entendue. » Alain Léauthier

Sur Internet, vous ne trouverez qu'une partie des 4 pages que Marianne du 21 novembre a consacrées à « ce que révèle l'euphorie des Français d'origine algérienne ».

12:06 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags: algérie, identité, marianne |