Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Soutien total à la Conférence des Grandes Écoles | Page d’accueil | Droit de vote des étrangers : irresponsable !

09 janvier 2010

L'identité nationale française

François Fillon, en clôture du débat « Qu’est-ce qu’être Français ? » à l’Institut Montaigne, le 4 décembre 2009 : « Nous avons nos mœurs et un certain art de vivre […] La France, ce n’est pas une fiction sans trait et sans visage […] Par la force de l’État, par la communion de la langue, par le prix du sang et par la flamme de la mémoire et des mythes, sous le sceau enfin d’une République démocratique et laïque, l’identité française s’est réalisée pas à pas […] »

Éric Besson, la Courneuve, 5 janvier 2010 : « La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage. »

Ces deux déclarations sont radicalement opposées.

Le 7 janvier dernier, le Président de la République a confirmé sa volonté de poursuivre le débat sur l’identité nationale : « Nous allons le poursuivre, l’enrichir, l’amplifier afin que pour chaque Français le mot Nation et le mot République reprennent tout leur sens. »

De quel sens Nicolas Sarkozy parle-t-il ?

22:59 Écrit par Malika SOREL | Lien permanent | Commentaires (61) | Tags: aubry, ps |