Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog de Malika Sorel - Page 3

  • Décomposition française : les Français de souche et ceux d'adoption sont les dindons de la farce

    Le fait que nombre de médias taisent, depuis fort longtemps, l'origine des agresseurs peut-il être imputé au seul hasard ? Il se trouve que, dès 1991, cette autocensure faisait l'objet d'une recommandation spécifique aux États membres, de la part du comité européen sur les migrations. De même, l'existence d'une hostilité envers la police était reconnue.

    Tous les passages en italique sont tirés du rapport européen dont j'analyse la portée dans mes ouvrages.

    Dans le rapport on peut lire : « chaque fois que les médias rendent compte d’un acte criminel impliquant un immigré, ils doivent se demander si, pour le public, il est important de connaître l’origine ethnique de l’auteur pour bien comprendre les faits. » Dans les faits, cela signifie qu’il convient de taire tout élément qui pourrait permettre à l’opinion publique d’identifier l’origine du délinquant.

    Il est précisé que « les médias ont eux aussi un rôle important à jouer à cet égard (...) Une attitude de retenue des médias sur ces sujets devrait faire partie d’un code de bonne conduite qu’ils s’imposeraient volontairement ».

    Dans les recommandations du Comité des ministres aux États membres sur les relations intercommunautaires, tous les domaines de la vie sont passées en revue. Je ne cite ici qu'une partie de ce qui concerne le volet agressions et violences envers la société d'accueil. L'école était, par ailleurs, également abordée.

    En matière de délinquance : « Il arrive d’ailleurs d’ores et déjà que les quartiers défavorisés des villes européennes, où vivent beaucoup d’immigrés, soient le théâtre de violences qui mettent aux prises soit la majorité autochtone et des groupes d’immigrés, soit les immigrés et la police, qui représente l’autorité de la société majoritaire(...) »

    Le rapport observe que, « dans tous les États membres cependant, la délinquance est généralement plus répandue chez ceux qui sont insuffisamment intégrés dans la société ».

    Le comportement de la police est abordé, car, « en tant que représentante de l’autorité dans la vie quotidienne, elle polarise souvent l’hostilité des immigrés contre la société en général ; aussi est-il important que ses membres fassent un effort particulier pour s’adapter aux réalités d’une société pluriethnique […]. La démarche la plus efficace peut consister à souligner que la sensibilité à la diversité ethnique et culturelle de la société et le respect de toutes les cultures sont des éléments essentiels du professionnalisme de la police et que, dans le monde d’aujourd’hui, le bon policier est celui qui fait preuve d’ouverture d’esprit, de tolérance et d’une bonne aptitude aux relations interpersonnelles et interculturelles ».

    Le système judiciaire est lui aussi concerné : « Un nombre disproportionné de jeunes issus de l’immigration sont souvent en contact avec le système et il est donc très important qu’ils soient traités de manière équitable et non discriminatoire […]. En ce qui concerne le choix des peines, tous les agents du système de justice pénale et de prise en charge devraient veiller à ce qu’il soit tenu compte des spécificités ethniques et culturelle. » 

    Catégories : Immigration, Insertion - intégration
  • Midi news de Sonia Mabrouk

     

    J'étais l'invitée de l'émission Midi News de Sonia Mabrouk sur Cnews.

    Vous pouvez regarder l'émission à cette adresse, à partir de 48 minutes.

     

    « Les peuples, comme les individus, ne gagnent rien à se dérober la vérité. » Alexis de Tocqueville

    Catégories : Revue de presse
  • La matinale de Dimitri Pavlenko sur Europe1

    J'étais, ce matin, l'invitée de Dimitri Pavlenko sur Europe1.

    Vous pouvez réécouter le débat à cette adresse, sur le site d'Europe1.

    ou à celle-ci sur Youtube ou encore ici pour Dailymotion.

     

    Catégories : Revue de presse
  • Pensée du jour et tribune dans le Figaro d'aujourd'hui

    Charles de Gaulle à de jeunes officiers en 1920 :

    Quand vous déplorerez le mal présent et que vous craindrez le pire, on vous dira : « Ce sont les lois de l’histoire. Ainsi le veut l’évolution. »

    On vous l’expliquera savamment. Redressez-vous, Messieurs, contre cette savante lâcheté. C'est plus qu’une sottise, c’est le pêché contre l’esprit.  Un coup de chance et d’audace peut détourner le cours des événements. Retenez-en cette leçon : l’histoire n’enseigne pas le fatalisme. Il y a des heures où la volonté de quelques hommes brise le déterminisme et ouvre de nouvelles voies. »

     

    Vous pouvez me retrouver dans le Figaro papier du jour, ou encore sur le site du Figaro à cette adresse.

    Catégories : Revue de presse